Mes indispensables : Couture

Première vision

Une nouvelle catégorie voit le jour aujourd’hui sur le blog : Mes indispensables.
Elle regroupera dans de courts articles ce dont je ne peux me passer, que cela soit dans le domaine de la couture ou en terme de mode.
Un moyen de vous partager plus précisément ce qui me sauve la vie (ou presque) au quotidien. Je vous parlerai également plus en détail de certains livres que je consulte régulièrement.
Vous pourrez ainsi vous retrouver plus facilement via cette catégorie quand vous aurez besoin de vous équiper ou de vous renseigner rapidement !

 ciseaux qui coup

Aujourd’hui je vous parle plus particulièrement du matériel qui m’est indispensable en couture. Vous retrouverez donc dans cet article une liste explicative des objets que j’utilise très souvent, ainsi que leur utilisation et leur photo. Il y aura également un lien d’achat ou le lieu dans lequel je me le suis procuré. C’est parti !


1. Les ciseaux

img_6274-e1525288605824.jpg
A gauche : ciseaux pour tissu | A droite : ciseaux à papier

Les ciseaux de couture sont l’accessoire dont il faut prendre le plus soin pour ne pas abîmer son tissu à la découpe. Le mieux est d’en avoir plusieurs paires de différentes tailles, selon les découpes que vous souhaitez réaliser et selon l’épaisseur du tissu (équipez vous au fur et à mesure du temps et selon vos besoins). N’oubliez pas de vous procurer également des ciseaux à papier qui sont utiles pour les découpes de patrons.  

Note : Surtout n’utilisez jamais vos ciseaux pour tissu sur du papier ! Un mauvais réflexe qui abimera les lames des ciseaux et donc les rendra inutilisables sur du textile.

 Ciseaux tissu : Auchan / Mercerie locale / Sostrene Grene | Ciseaux à papier : Lot de deux au marché


 2. Le papier à patron 

IMG_6212 (1)
Papier à patron gradué (Rascol)

Il existe différents types de papier à patron :
– Le papier de soie, qui est plutôt fin, idéal pour décalquer les patrons
– Le papier blanc, qui est plus épais et moins fragile que celui de soie, vous permettra de garder vos patrons plus longtemps sans les abîmer
– Le papier gradué (un de mes préférés), parfait pour ceux qui ne tracent pas des lignes bien droites cc à moi-même.

Astuce : Le papier de soie peut aussi vous servir de support pour coudre des tissus fin. Épinglé entre deux pans de tissu, avant la couture, il va créer une barrière pour éviter au tissu de trop tirer et donc de gondoler au passage à la machine. 

IMG_5986
Tissu épinglé entre du papier de soie

Lien : Bureau vallée, Rascol


 3. Le feutre effaçable

 

IMG_6216
Pince tracé avec le feutre effaçable

 Si je devais nommer MON indispensable je crois que ce serait celui-ci. Il a vite remplacé mes craies, puisqu’il s’efface au bout de quelques jours ou après un lavage. Ce qui est parfait quand on veut écrire sur les pièces à coudre ou pour tracer les pinces.

 

Lien : Rascol


 4. Les règles

img_6279.jpg
De gauche à droite : Règle en bois (marché), règle graduée et règle flexible (Rascol)

Les règles, il en existe plusieurs dont le type et la taille varient selon l’utilisation :

– La règle flexible et gradué au millimètre pour plus de précision,
– Les grandes règles en bois de un mètre pour tracer de longues découpes.
– Et un must have* que j’ai découvert il y a peu : la règle incurvée, idéale pour calculer les têtes de manche ou pour mesurer les tours de hanches ou de cou puisqu’elle se courbe dans tous les sens.

 

 Lien : Rascol, marché 


5. Les perroquets ou pistolets de couture

 

IMG_6266
Trois perroquets de couture

Les perroquets ou pistolets de couture sont utiles pour tracer les courbes, plus précisément les cols, les têtes de manche ou les emmanchures. Ils sont vraiment indispensable.

Lien : Rascol, Amazon


 6. La roulette

 

IMG_6213 (1)
Transfère d’une pince grâce à la roulette

Il s’agit d’un outil vraiment pratique pour tracer les repères de couture. Elle sert à transférer les lignes des patrons sur le tissu, en particulier les pinces. Ce qui facilite grandement le travail.

Lien : Amazon  (Vous pouvez également en trouver au marché pour moins de 2€)


7. Aiguilles pour machine à coudre

 

img_6282.jpg
Aiguilles pour machine à coudre et pot de rangement

L’aiguille d’une machine à coudre joue un rôle important dans une couture réussie. Pour cette raison, il faut uniquement utiliser des aiguilles de qualité (classées 130/705 H). De plus, il ne faut pas hésiter à changer les aiguilles quand elles sont usées sinon elles auront tendance à abîmer le tissu.

Rappel: Tissu fin : aiguille n°70 | tissu semi épais/jersey : n°80 à 90 | tissu épais : n°90 à 100

Lien : Amazon (Jersey), Amazon (Universel)


8. Découd-vite

 

IMG_6285
Découseur vert acheté au marché | Découseur gris fourni avec la machine coudre

 Le découd-vite ou découseur vous permettra de découdre les petits ratés. Généralement il est fourni avec la machine à coudre mais vous pouvez aussi le trouver un peu partout à moindre coût.

Lien : Rascol


 9. Porte épingle

 

IMG_6290
Porte épingle, boite d’aiguille et paire de lunettes (pour mieux travailler)

Le porte-épingle est vraiment très utile, surtout pour moi qui avais toujours l’habitude de tenir mes aiguilles en bouche (à éviter). Il est beaucoup plus pratique de l’avoir accroché à l’avant-bras et d’avoir ainsi les aiguilles à portée de main.

Lien : Rascol


 10. Huile et pinceau de nettoyage

IMG_6299
Flacon d’huile et pinceau de nettoyage

L’entretien de la machine à coudre est très important, vous le constaterez surtout dans la durée. Une machine mal nettoyée (ou pas du tout) s’use beaucoup plus rapidement. Equipez-vous d’une huile spéciale pour machine à coudre et d’un pinceau de nettoyage (souvent fourni avec la machine) ou de cotons-tiges.

Note : Après avoir mis de l’huile ne cousez pas directement, vous risquez de tacher votre tissu. Faites quelques points sur une chute.

 Lien : Rascol


 11. Le biais

 

img_6298.jpg
Biais de couleur chocolat, noir et blanc en coton (marché) | Biais crème en daim (mercerie)

 

Le biais est une bande de tissu replié sur deux faces. Il est très pratique pour faire des encolures ou pour le placer sur des fentes. Il peut également servir d’alternative à l’ourlet, que ce soit pour les manches ou le bas d’une veste, tunique ou robe. Sur la photo, c’est du biais que j’ai acheté tout prêt mais vous pouvez aussi le faire vous-même avec des chutes de tissu.

Lien : Marché, Esty


 12. Mannequin de couture

 img_0609-2-e1512914056167.jpg

Le mannequin de couture n’est peut-être pas un indispensable pour tout le monde mais pour ma part il l’est vite devenu. Il est pratique pour l’épinglage en général mais aussi pour avoir une vision générale de la pièce finie (ou en cours de réalisation), sans forcément devoir l’essayer.
Si vous cousez régulièrement il vous sera très utile.

Note : J’ai acheté le mien sur le bon coin. En général les mannequins couture sont assez onéreux, c’est pourquoi je vous conseille de visiter les sites de petites annonces pour trouver de bonnes affaires.

N’hésitez pas à consulter cette liste régulièrement puisque j’ajouterai sûrement au fur et à mesure de nouveaux accessoires. Pour ne rien rater, abonnez-vous au blog et suivez-moi sur Instagram !

etiquette-fond-transparent

5 commentaires sur “Mes indispensables : Couture

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s